Terres des Templiers

27 siècles d'histoire

Antiquité

VIIème siècle av. JC : Les Phéniciens accostent à Collioure guidés par le Canigou, montagne mythique pour les Catalans et suffisamment haute pour être visible de la mer. Le Vignoble de Collioure et Banyuls est donc le 1er vignoble Historique Français, avec celui de Provence.

Durant des siècles, leur savoir-faire originel, enrichi à chaque époque par les Grecs, les Celtes et les Romains, a perduré au rythme des vendanges et du long élevage des vins.

Les Templiers révolutionnent l'organisation du vignoble

Au retour des Croisades, entre le XIIème et le XIVème siècle, les Templiers s'établissent sur le territoire de Banyuls et Collioure et remettent en état les cépages nobles plantés par les Phéniciens.

L'Ordre du Temple est un ordre à la fois religieux et militaire qui fut fondé en 1118 en Terre Sainte à Jérusalem, après la 1ère Croisade, et reconnu officiellement par l'Église Catholique le 14 janvier 1128.

Les Templiers sont des moines-soldats qui font vœux de pauvreté, de chasteté et d’obéissance. Leur but premier est de protéger les pèlerins qui se rendent à Jérusalem contre les attaques qu’ils subissent et, à ce titre, ils ont participé à toutes les Croisades en Terre Sainte.

A travers l'Europe Chrétienne d'Occident, ils créèrent un réseau de Commanderies (Monastères, provenant principalement de dons et de legs) afin de mener à bien leurs missions et d'assurer leur financement.

Leur rayonnement européen, précurseur à l’époque, les amena à découvrir des techniques agricoles très variées, qu’ils surent mettre en œuvre dans leurs Commanderies afin de produire les cultures nécessaires à leur subsistance et à celle des populations avoisinantes.

Les apports des Templiers à Banyuls et Collioure

Leurs connaissances ont révolutionné la conduite du Vignoble et leurs techniques sont restées préservées depuis des siècles grâce aux générations de Vignerons et aux Maîtres de Chais de Terres de Templiers.

Le drainage de l’eau :

A Banyuls et Collioure, il ne pleut pas souvent mais les averses sont terribles. Afin d’éviter le ruissellement de l’eau sur les parcelles, qui emporte tout sur son passage, les Templiers ont mis en place la culture en terrasses, nécessitant plus de 6000 km de murettes, et ont créé un réseau de canaux nommés « Agulles » et « Peu de Galls » en Catalan, afin de guider l’eau.

Le mutage :

Il a été découvert en 1258 par le médecin Catalan Arnaud de Villeneuve (Arnau de Vilanova), qui a rapporté le principe de la distillation des Croisades. Le mutage est l'opération qui consiste à stopper la fermentation alcoolique d'un vin par adjonction d'alcool vinique (vin ayant été distillé) afin de conserver une partie du sucre naturel du raisin et de préserver ses arômes. C’est ainsi que l’on obtient les Banyuls.

L’élevage en extérieur :

Séduit par le goût unique des Banyuls et par leur richesse aromatique, les Templiers ont voulu les faire découvrir à travers l’Europe. C’est au cours d’un transport en bateau qu’ils se sont rendus compte que les barriques de Banyuls restées sur le pont, au soleil et aux embruns, avaient développées des arômes plus riches et plus complexes. C’est depuis qu’une partie de nos vins de Banyuls est élevée sur notre parc extérieur.

Moyen Age et Renaissance

Au cours des siècles, de nombreux royaumes se succèdent pour régner sur le Vignoble de Collioure et Banyuls : du XIIème au XIVème siècle, il est dirigé par le Royaume d'Aragon, puis Royaume de Majorque, avant d’appartenir au Royaume de Castille au XVème siècle.

Dès le XIIIème siècle, les maîtres verriers de Venise installent ici des ateliers de fabrication de bouteilles (à Palau Del Vidre – « Palais du Verre » en Catalan). A cette époque, les éloges sur les vins doux naturels de Banyuls ne manquent pas et les actes de commerce attestent de leur expédition dans les cours des différents royaumes d’Europe, ainsi que sur les tables les plus prestigieuses. Ce sont les vins des rois, des comtes et des papes, en particulier ceux d’Avignon.

Il faut dire que ces vins de Banyuls étaient pratiquement les seuls vins méditerranéens à être exportés. Leur richesse en alcool leur permettait de mieux supporter les longs voyages que d’autres vins plus fragiles.

La Côte Vermeille, en même temps que l'ensemble du Roussillon, est rattachée au Royaume de France en 1659 lors du Traité des Pyrénées, signé par Louis XIV et Philippe IV d'Espagne. Ce traité acte la séparation de la Catalogne en deux parties.

XIXème siècle

A partir de 1830, la Côte de Vermeille se développe rapidement. Le commerce s’intensifie via le port de Port-Vendres et surtout grâce à l’arrivée du chemin de fer jusqu’à Collioure puis vers l’Espagne. Les vins de Banyuls et Collioure bénéficient de cet essor et améliorent leur renommée, notamment sous l’impulsion d’un ecclésiastique, l’abbé Rous.

La notoriété du Cru se développe également autour de vins secs présentant un titre alcoométrique élevé, stable et disposant d’une excellente aptitude à la conservation et dont la notoriété traverse l’océan Atlantique : le Rancio Sec.

En 1885, la crise tardive du Phylloxera, qui ravage la France, détruit une partie du vignoble et accroît les difficultés que rencontrent les vignerons durant cette terrible période.

Tout ce savoir-faire a été perpétué en l’état à travers les siècles et les Grands vin de Banyuls, Banyuls Grand Cru et Collioure Terres des Templiers sont toujours réalisés grâce à ces techniques traditionnelles.

Catégories
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square

  © 2016-2020 MAS Escarabill - Nature-Sens.
Eva & Frank, Mobile :+33 6 20 08 96 68 
escarabill(@)mynaturesens.com.
Created by
Studio Multimedia iDearts 

Suivez-nous
  • Facebook - Grey Circle
  • Google+ - Grey Circle
  • Pinterest - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle
_Zoom66.png

Holiday Rental, Vacation Rentals, Location de vacances, Location saisonnière, écotourisme, insolite, gite, Céret, Reynes, 66400, Languedoc Roussillons France